Votre rachat de crédit en France

Contracter des crédits est une solution efficace pour acquérir des biens. S’il arrive que l’ensemble des mensualités à payer soit trop important pour le budget du ménage, le rachat de crédit peut être une solution afin de diminuer le montant des mensualités en les regroupant.

Le rachat de crédit en France : explications

Le rachat de crédit porte plusieurs noms, entre autres la consolidation ou le regroupement de crédit. Le but dans ces opérations est de n’avoir qu’une seule mensualité à payer pour l’ensemble des prêts contractés. Il y aura ainsi un réaménagement du taux d’intérêt pour qu’il soit moins élevé, ainsi la mensualité sera enfin fonction de la capacité du budget du ménage.

Ce réaménagement permet de pouvoir à nouveau réaliser des projets et d’améliorer la gestion de votre budget au quotidien. Plusieurs prêts peuvent être regroupés ainsi, notamment le crédit immobilier, le crédit à la consommation et le crédit personnel. On peut également reprendre dans un rachat de crédits les dettes familiales et les retards d’impôt. Le principe est simple puisqu’il y a une négociation entre l’emprunteur et l’établissement qui fera le rachat le tout mis en place par votre conseiller.

Lorsqu’un accord est conclu entre les deux parties, l’établissement financier racheteur des différents crédits fera un remboursement anticipé des divers crédits contractés afin qu’il reste le seul nouveau prêteur.

Il n’y a donc plus qu’un seul interlocuteur dans l’opération, l’emprunteur et celui qui est en charge du rachat. L’avantage de cette approche est qu’il devient plus facile de gérer le remboursement, car il n’y a plus qu’un seul montant à débourser chaque mois.

L’accès au rachat de crédits

Concernant les activités professionnelles, il n’y a aucune restriction puisque toutes les catégories peuvent y avoir recours, que ce soit les commerçants, les professions libérales, les artisans et autres. Dans l’immobilier, propriétaire et locataire peuvent aussi être éligibles lorsqu’ils remplissent les conditions nécessaires à son obtention.

Toutefois, il ne faut être interdit bancaire ou toute forme d’incidents de paiement, tels que l’inscription sur une liste de Fichier des Incidents de remboursement de Crédits des Particuliers, ou sur le Fichier Central des Chèques. Le cas des personnes qui sont en procédure de surendettement auprès de la Banque de France est également prévu, mais elles ne peuvent pas bénéficier de ce type d’opération financière.

Il faut aussi savoir que les conditions de base pour l’obtention d’un crédit simple sont appliquées dans les mêmes conditions que celui du regroupement, à condition de justifier d’un revenu stable. Le changement de banque n’est pas nécessaire étant donné qu’il faut toujours passer par une société intermédiaire en Opération Bancaire.

Cette société prendra en charge la partie démarche administrative tout en assurant la confidentialité du dossier. Il est possible de demander une seconde restructuration toujours dans les mêmes conditions, toutefois, un an d’intervalle entre deux demandes est nécessaire.

La demande

Dans le rachat de crédit, le demandeur peut choisir les prêts qui y seront regroupés. Le mieux sera d’y inclure ceux qui ont un intérêt trop élevé pour ensuite les étaler sur une durée plus longue, cela dans le but d’avoir une mensualité moins lourde et un taux d’intérêt moins élevé.

Il est nécessaire de se munir des pièces justificatives qui sont systématiquement demandées lors d’une demande de crédit, en l’occurrence les pièces d’identité du demandeur et de son conjoint. Les pièces justificatives concernant la situation financière seront aussi demandées. Elles seront rassemblées dans un dossier indispensable à la négociation de votre rachat de credit.
Pour un locataire, il y aura entre autres la présentation des copies des quittances du loyer des trois derniers mois.